Ce fut un mois intensément busy ici à San Diego. Tout ça à commencé avec un merveilleux trip au Mexique pour un weekend entre amis. C’était un peu comme partir un weekend au chalet… mais au Mexique… Nous avions loué une magnifique maison dans une communauté fermée à Las Gaviotas (1h de route). Surf, tacos et encore + de tacos étaient au rendez-vous!

Vue de notre villa

Architecture

C’était également le weekend avant la fête de Andy, et je ne pouvais vraiment plus m’empêcher de garder un secret… Sa soeur, Véro était de passage en SURPRISE avec une amie pour venir célébrer ses 27 ans avec nous!! Lorsqu’elle a su la nouvelle… elle capotait! En plus de cette belle surprise, sa tante et cousine avait déjà également prévu d’être ici en visite. Eh oui, j’étais pogner avec 5 femmes… pauvre moi.

Il faut dire que c’est temps ci, la nuit il fait plus froid (ok p-e pas tant que ça là…) mais assez froid pour mettre du chauffage, que nous avions pas vraiment “starté” (chauffage au gaz) depuis le déménagement. Alors… on chauffait au four… Très guetto et dangeureux oui.

Lors du premier weekend, nous avons décidé de partir à l’aventure vers le parc national de Joshua Tree. Des paysages comme dans les films, un superbe hike du Mont Ryan et on fini ça avec un couché de soleil à coupé le soufle et une bière bien froide!

Au courant de la semaine, nous avons but du vin en jouant aux cartes, fait découvrir la ville, et finalement initier les filles pour quelques sorties en surf. C’était pas le meilleur temps pour débuter puisque les vagues étaient très fortes du à El Niño.

Novembre c’était également le grand congé du Thanksgiving Américain. Ici… c’est du sérieux! Les américains célèbre plus cette fête que Noël. Avec beaucoup d’employés qui ne sont pas natif de San Diego, ils ont organisé une méga fête au bureau. De la dinde, des patates pilés et du vin à plus finir. Je trouves que c’est une très belle symbolique de s’arrêter, prendre le temps d’apprécier ce que nous avons et de dire merci à la vie. (oh wow, que c’est beau.)

Lors de ce long weekend j’ai connu ma première mésaventure en surf. Je venais de surfé une vague et j’ai mis mon pied au sol et BANG, quelquechose m’a piqué le pied. Ne sachant vraiment pas qu’est-ce qui venait de se produire, je décide de prendre la prochaine vague pour me rendre au bord, puis je regardes mon pied qui… pissait le sang! Je marches donc avec ma planche jusqu’à chez moi en me tordant de douleur et laissant des traces de sang sur mon passage. Je me suis fait piquer par une raie! La seule chose à faire dans cette situation c’est de mettre son pied dans l’eau chaude pendant 1h.

Après, toute était beau, bu 2-3 bière pour couper la douleur et j’étais top shape! Même que le lendemain je me suis rendu à Blacks Beach, l’endroit ou il y a les plus grosses vague du Sud de la Californie. La place ou les”vrais” vont. Mais bon… l’affaire c’est j’suis pas encore un “vrai” c’était beaucoup trop avancé pour moi, je me sentais un peu comme un gars qui ne sait pas patiné qui essaye de se joindre à une game d’hockey avec des joueurs très expérimentés.

La cours

Les cousines

Sorry mom.

Du monde dans cabane

Les raies mangent les si

Oh Hello!

Se réveiller tôt pour voir le levé du soleil

Ravages de El Nino

“Working from home”

Novembre, un mois qui généralement est très ennuyeux, gris et pluvieux. Le mois ou on avance l’heure, que les journées se raccourcissent, que l’on voit à peine la lumière du jour. Eh oui c’est comme ça aussi en Californie. Un collègue de travail m’a dit l’autre jour quelquechose qui m’a fait bien rire…

“I think I’m having a seasonal depression…”

et je lui ai répondu…

“Go to Canada for winter, you’ll see what’s a real seasonal depression buddy.”

Oui ok c’est p-e plus plate de ne pas voir le soleil après le travail, mais bon… j’me rattrapes le weekend ;).

Leave a Reply